Cinéma d'ailleursCritiqueFilms

27 MINUTES DE PLAISIR AVEC « 21 »

Le jeudi 17 Juillet 2014, de 18h à 20h à la maison de l’ordre des architectes  (Bâtiment Carbone à Cocody) a été diffusé en avant première ivoirienne le court-métrage 21. C’est un drame de 27 minutes écrit et réalisé par Marina Niava et Co-produit par l’agence DLight.La cérémonie modéré par Gildas Salomé a débuté par l’interprétation de l’hymne nationale de la Côte d’Ivoire afin de planter le décore  du lieu de tournage du drame.Ce drame c’est  l’histoire d’Aleka qui vit  avec sa mère, la riche Céline depuis la mort de son père. Exaspérée par l’idylle entre sa mère et son jeune amant de 15 ans plus jeune, Aleka décide pour son 21ème anniversaire de s’offrir un cadeau : se débarrasser de Livane, le jeune amant de sa mère .cependant la jeune fille va se retrouver prise à son propre jeux  et découvrir les malversations de sa mère.Niava nous a proposé des images de très bonnes qualités avec des acteurs  qui ont tous sur parfaitement camper leurs rôles. Même si l’actrice principale Fifi Fyfee Kariat en fait parfois un peu trop avec sa gestuelle, elle a sue néanmoins parfaitement porter son personnage et  attiré la sympathie du public.Je pense, personnellement que le plus grand péché de ce film se trouve au niveau technique. En effet certains plans de prises de vus ont été mal pris. Beaucoup de gros plans où on aurait dû avoir des plans d’ensembles, ou des plans larges ou des champs contre champs, des plans rapprochés poitrines…. A part les plans de prises qui m’ont un tout petit peut déranger j’ai adoré le film.« 21 » a été présenté pour la première fois le 04 avril en Oakland International Film Festival aux USA. Puis avec 21, la jeune réalisatrice ainsi que d’autres réalisateurs a représenté la Côte d’Ivoire au Festival Vues d’Afrique au Canada. Et a raflé deux prix à la dernière édition des GPACT (Grand Prix Africain du Cinéma et de la Télévision).A cette première était présente le ministre de l’intégration et représenter le ministre de la culture et celui de la culture. Outre les ministres étaient présent le directeur de l’ONC-CI, Dr Alfred Dan Moussa, Guy Kalou, Konnie Touré, Mike , Miss-CI 2014,…et leur neuf partenaires.Niava a demandé à la fin de la cérémonie aux autorités d’investir dans le cinéma en général et en elle en particulier, en lui octroyant une bourse  pour qu’elle puisse poursuivre ses études en Motion Pictures and Television à San Francisco pour apprendre encore plus et faire un meilleur travail.Elle a confié commencer le tournage d’un long métrage bientôt et promouvoir  la destination côte d’ivoire à travers le cinéma. Vous feriez mieux de retenir ce nom « Marina Niava » car vous n’avez pas finis d’en entendre parler.                                                                                               
Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *