Alain AZEROT, vous voyez qui c’est ? Non ? Et si je vous dis Frédéric Kalou de Sœurs Ennemies. Ah vous voyez de qui il s’agit ! Eh oui j’ai enfin puis avoir l’interview. Alors chose promise chose dûe. Découvrez Alain Azerot en 7 questions !

1- Quels sont les 3 hashtags qui vous définissent le mieux ?

#DouxDureetdingue, #Letempsdira et #Amoureuxdelavie

 

 

2- Il y’a quelques mois, le public ivoirien ne savait pas qui vous étiez. Depuis la diffusion de sœurs ennemies vous êtes devenu, grâce à votre personnage M. Kalou, une star en Côte d’Ivoire. Alors dites-nous qui se cache derrière Frédéric Kalou?

Derrière le personnage de Frédéric Kalou se cache Alain Azerot. Alain Azerot est l’opposé de Frédéric. Je suis quelqu’un de timide, réservé et qui se met rarement en avant (ça ne l’intéresse pas). Je suis toujours dans l’observation. J’analyse beaucoup les choses et je sais être présent quand il faut.

 

 

3- Comment vous êtes-vous retrouvez dans le casting de sœurs ennemies ?

Je me suis retrouvé dans cette aventure grâce à Ray Reboul qui joue le personnage de mon cousin (Olivier) dans la série. C’est lui qui m’a fait rencontrer le producteur Erico et le réalisateur Lobo m’a fait confiance. Ils ont sûrement vu, que je pouvais porter ce rôle et le personnage de Frédéric.

Mais je tiens à préciser que Frédéric Kalou n’existe que grâce à tous les personnages qui existent autour de lui. Frédéric Kalou n’existerait pas sans ses filles, sa femme, le scénario et Lobo notre chef opérateur, notre réalisateur de l’image. Donc je suis reconnaissant envers Ray, Erico Sery, tous mes partenaires et toute l’équipe, car c’est grâce à elle que la série est ce qu’elle est.

 

4- Pour une première dans une production étrangère (ivoirienne). Pourquoi avoir accepté de porter un personnage aussi « Complexe » que Frederic Kalou ?

alain-azerot-lagozi C’est un risque que j’ai pris. Mais c’est un des risques du métier d’acteur. En tout cas, j’espère avoir l’occasion de jouer et incarner un autre personnage afin de montrer au public africain que je ne suis pas que Frédéric Kalou.

Je pense que le public comprendra que je suis un comédien qui incarne des personnages et il ne me cantonnera pas à un personnage. Les personnages ne sont pas Alain Azerot. L’avantage de notre métier c’est qu’on peut être n’importe qui mais juste avec notre corps sans changer la personne que nous somme. Je suis juste un passeur.

Un passeur d’images et d’émotions. Je peux avoir plusieurs facette dans mon jeux mais je reste Alain Azerot !

 

 

5- Vous savez vous êtes devenu un sex-symbol à Abidjan. Toutes les femmes sont amoureuses de vous. Alors dites-nous êtes-vous un cœur à prendre ?

Merci pour ce compliment enfin même si je ne sais pas trop ce que sex-symbol veux dire. Merci à toutes ces dames. La réponse c’est oui, euh non, je ne suis pas libre. Je suis en couple depuis plusieurs années .je fais simplement mon métier. Mais merci je suis touché.

 

 

6- Après sœurs ennemies, prévoyez-vous revenir tourner en Côte d’Ivoire?

 

Oui j’aimerais beaucoup revenir tourner en Côte d’Ivoire. J’ai un ou deux projets…je n’en dirai pas plus. Mais je reviendrai peut-être plus vite que je ne le pensais.

J’aime le pays, j’aime les gens qui y vivent. Et visiblement une ouverture se crée dans l’audiovisuel ivoirien. Cette ouverture fait qu’il y’a des choses à faire, et ce serait un plaisir pour moi d’y mettre mon empreinte. Que ce soit dans des longs métrages ou des séries …j’aimerais bien travailler avec des réalisateurs ou réalisatrices. En tout cas bien sûr, je retournerai en Côte d’Ivoire avec grand plaisir.

 

 

7- Quand vous ne serez-plus de ce monde qu’est-ce que vous aimeriez qu’on retienne de vous en tant qu’acteur et personne ?

En tant qu’homme je voudrais qu’on retienne que j’ai toujours cru en mon intime conviction. Et en tant qu’acteur et personne, j’aimerais qu’on retienne ma profonde humanité. J’aimerais qu’on retienne qu’Alain Azerot c’était la personne que c’est. Parce que je ne serai pas mort, je serai toujours là, dans leurs esprits. Qu’Alain Azerot était quelqu’un d’humain qui a cru en l’humanité.

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *