Les acteurs du 7ème art ivoirien veulent tous que la perle des lagunes soit la perle du cinéma. Ils espèrent que le cinéma ivoirien retrouve ses couleurs d’antant  et que la côte d’ivoire devienne la plaque tournante du cinéma africain comme elle l’était pour la musique.

         Les acteurs ivoiriens sont courtisés par l’occident, on peut citer entre autre Isaac de bancoly dans 24H CHRONO (usa) ; Emma lohoues dans villa karaibe(France) et j’en passe. Cependant depuis la mort du réalisateur henry Duparc le cinéma ivoirien semble avoir perdu de son éclat. Est-ce dire que le cinéma ivoirien est mort avec lui ? Je ne crois pas ! Des acteurs et des réalisateurs de talents pullules Abidjan, cependant les productions sont parfois mauvaise.

Le manque de financement, le manque de subvention et de soutient de l’état  tel sont les prétextes favoris des professionnels du cinéma. Cependant, fort est de constater que les professionnels du 7eme art oublient qu’un film ne se fait pas sur un coup de tête. Un film nécessite un véritable budget, alors quand on n’est pas capable de produire un film ou de se trouver un producteur, franchement vos mieux, ne pas en faire.
       En plus, L’industrie hollywoodien qu’on essaye de calquer ne  sait pas construit en un jour, c’est à force de travaille acharné que les USA sont devenues les premiers de cette industrie qu’est le cinéma. Alors pour qu’Abidjan devienne une ville comme Hollywood, les professionnelles du cinéma devraient Arrêter de nous servir du théâtre et des sketches à répétition dans leur film. Et là ! Ils pourront aspirer à  être la plaque tournante du cinéma en Afrique. Organiser des festivals panafricains ne bonifiera pas le cinéma de notre pays, il ne fera que montrer qu’il stagne. Le cinéma ivoirien doit se bouger !                                                                                                                    
ALORS silence, ca tourne et action pour qu’Abidjan soit babywood !

   

        
Commentaires
Share:

1 comment

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *