Interview/Portrait

Bruno Henry en 7 questions!

Si vous avez vu « Sans regret » , c’est que vous savez qui est Cercueil. Si vous ne l’avez pas encore vu , Eh ben dommage. 
Le rôle de cercueil ou si vous préférez cerc a été porté par  Henry Bruno .
Avoir mon interview avec lui a été des plus facile. Cet homme est d’une simplicité qui surprend vu son statut. Il n’a fait aucun chichi pour m’accorder une interview et ce quand bien même qu’il existe  6000 kilomètres entre-nous . 
Découvrez qui se cache derrière Cerc , Ce gangster qui a réussi à me clouer le bec.  Bonne  découverte!!!


1- le public ivoirien ne vous connaissait pas ,jusqu’il y’a quelques semaines.
Mais depuis la projection de « Sans regret » vous êtes une star en CI.Cependant on ignore qui vous êtes. Alors dites-nous qui est Bruno Henry?
Déjà la star c’est le film ‘Sans Regret’ La star c’est toute l’équipe artistique et technique. C’est le combat d’un réalisateur Jacques Trabi( pour qui j’ai énormément de respect) pour mettre à l’honneur son pays et franchement je suis fier de faire parti de ce long-métrage. Je suis africain de cœur même avant d’être né…J’ai adoré venir en Côte d’Ivoire . J’ai rencontré des gens formidables qui m’ont fait verser de grosses larmes le jour de mon départ.
Je suis un acteur né en France, à Bordeaux. J’ai arrêté l’école volontairement en fin de seconde AB pour raisons familiales . Pour partir de chez moi , je me suis engagé dans l’armé pendant 2 ans. A mon retour, j’ai fait des boulots à gauche et à droite pour pouvoir me payer mes cours artistiques( Manutention, J’ai mis des prospectus dans les boites aux lettres, vendeur dans le prêt-à porter, barman en discothèque, j’ai fais le ménage dans un club de danse pour pouvoir avoir les cours gratuits).
 Ma première passion a été la danse (Jazz, modern jazz, hip hop, africaine). J’ai eu des grands professeurs tels que Irène Tassembedo, Rick Odums, Lucienne Denance, Françoise Raquin, Junior, Dominique Lesdema, Bruno Colinet, Reney Deshauteurs, etc…
J’ai été mannequin danseur et ai beaucoup dansé pour la télévision. J’ai défilé , fait des clips etc et par la suite je suis devenu chorégraphe. Pendant que j’exerçais le métier de chorégraphe , je prenais des cours de théâtre le soir avec Dominique Viriot. 
Au bout de trois ans de formation, il y a eu une audition pour une pièce de théâtre « Mr Amédée » avec Michel Galabru et Bernadette Lafont . J’ai été pris et l’aventure théâtrale à démarrée. J’ai ensuite pris des cours avec Michel Galabru pendant un an. Il est devenu mon mentor , mon ami .J’ai ensuite travaillé avec des grands du théâtre(mise en scène) comme Nicolas Briançon, Anne Bourgeois, Michel Morisot…
Et puis j’ai enchaîné avec pas mal de films, de télé-films et doublage voix…J’ai tourné il y a trois ans un long-métrage avec la réalisatrice Françoise Ellong ( W.A.K.A), et l’année dernière je suis parti tourner en Chine pendant un mois et demi aux côtés de Mike Tyson, Steven Seagal, Eriq Ebouaney….J’ai tourné aussi au Maroc avec le réalisateur Kamal Kamal
J’ai pas mal de projets à venir au théâtre et cinéma. J’ai commencé à écrire un seul en scène, un long-métrage.
Je suis aussi la voix Française Tyreese Gibson, Derek Luke, Jimmy Jean Louis, Djimon Ounsou et bien d’autres.
J’adore la musique comme la vielle funk, la grosse soul, le jazz-rock, le jazz-funk…Mes instruments préférés sont la basse, le piano, les percussions. Je suis collectionneur de disques vinyles et il m’arrive de mixer de temps en temps.

2- j’ai lu votre parcours . vous touchez à presque tous. Franchement, qu’est-ce que vous ne savez pas faire ?
Chanter, c’est la seule activité artistique qui me fait peur…Peut-être qu’un jour je comprendrais pourquoi ce bloquage et cette peur.
3- comment vous êtes vous retrouvez dans ce casting (100% ivoirien) de « Sans regret » ?
Il y’a quelques années de cela j’avais rencontré Jacques qui m’avais parlé de son film et puis plus rien pendant 3 ans. Je pense qu’il avait déjà son casting en tête. Et puis, un mois avant le début du tournage il m’a appelé en urgence et on s’est rencontré le jour même.  Jacques m’a alors raconté tous ses déboires avec les gens qui le lâchaient car il n’avait pas assez d’argent, etc…
Il m’a parlé tellement avec son cœur que je lui ai dit oui. 8 ans que Jacques se battait pour son film, il y a mis toutes ses économies alors je dis bravo et respect MONSIEUR. Il faut dire aussi que le scénario me plaisait et que le fait de venir tourner en Côte d’Ivoire me séduisait .

4- Comment arrive t’on à porter aussi bien un personnage comme celui de cercueil ?
J’ai lu le scénario, j’ai parlé du personnage avec Jacques Trabi, je me suis laissé entraîner par mes camarades de jeux et voilà. Jacques me laissait faire et on réajustait au besoin au moment du tournage. Très joli personnage que celui de Cerc. Malheureusement quelques scènes que j’aimais beaucoup ont  coupées…Le film aurait duré 3 heures sinon ( rires) 

5- En Afrique et surtout en CI, on dissocie assez mal le personnage de l’acteur.
Qu’est-ce que ça fait d’avoir autant de retour positif d’un public qui vous découvre ?
J’en suis fier et pour moi ça signifie que j’ai sans doute bien fait mon job.On est rien sans l,autre qui nous apprécie . Sans public,  il n’y a pas de reconnaissance ou alors celle de son Ego lol…
6- Aurons-nous la chance de vous revoir dans une Production ivoirienne ou même en Côte d’Ivoire ?
Ben oui! j’espère bien et j’aimerais beaucoup. Tout dépendra des projets ou des opportunités …. 
L’Afrique est dans mon sang….J’ai écris un petit poème quand j’étais là-bas .
7-  Pourquoi les gens devraient allez voir « Sans regret » ?
Car vous auriez des regrets à ne pas aller le voir…
Il y a un formidable casting, des belles images de notre d.o.p Lionnel Sautier et une superbe histoire réalisée par un grand cinéaste de chez vous Jacques Trabi
Commentaires
Share:

4 comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *