Actu

Et Maurice Bandama se réveilla

Woboulou* ! Enfin Maurice Bandama se rend compte qu’il est ministre de la culture ; et surtout que la culture prend en compte le cinéma. Hier comme d’habitude je regardais un super film sur une chaine étrangère. En tant que bonne citoyenne ivoirienne (lol) Je m’hasardé sur notre cher RTI1 aux environs de 20h 15, pour suivre l’actualité et qui se que je vois ?
Isaac De Bankolé, Philippe Lacôte et M. le ministre de la culture ivoirienne Maurice Bandama. Et qu’est-ce que M. notre cher ministre dit ? Eh ben ! apparemment M. voudrait désormais que le cinéma ivoirien s’exporte et participe aux festivals internationaux.
Hummmmmmmmmm, tchè …………….moi j’ai eu du mal à croire à cette déclaration hein, parce qu’étonnement j’ai déjà entendu ça. De plus j’avais l’impression d’halluciner. Puisque c’est bizarre pour moi de se rappeler après plus de quatre ans, comme ça ! Et ceux du jour au lendemain qu’on a un ministère à gérer. Mais bon, vaut mieux tard que jamais. Et autant que ce soit à l’aube du cinquantenaire du cinéma africain.
En tout cas une chose est sûre
depuis hier, moi je rêve, plus de tapis rouge et de paillettes ! j’ai
même vu Marina Niava qui gagne l’OSCAR de la meilleure réalisatrice pour
un court-métrage, d’Alain Guikou qui part avec l’OSCAR du meilleur
réalisateur pour une série, de Victoire Kalou qui s’en sort avec celui du meilleur
scénario, de son époux Guy Kalou qui rafle l’oscar du meilleur acteur,
de la belle Aurélie Eliam qui remporte le BAFTA et l’OCAR de la meilleure actrice……………hummmm c’est bon oh, faut pas je vais avoir goumin* cadeau. En tout cas ce qui est sûre, moi « I HAVE ET DREAM OH ! » et i belive (je crois). Carton rouge pour les septiques!

*woboulou : expression ivoirien exprimant l’étonnement, l’exténuation et la surprise
*goumin : chagrin d’amour, cœur brisé
                                                                                                                                               
Commentaires
Share:

2 comments

  1. Tcheba Bettencourt 21 août, 2014 at 21:53 Répondre

    Très bon article Sonia Guiza .. Moi perso, je crois qu'il est grand temps que le cinéma ivoirien évolue. Je suis aussi un grand passionné du cinéma tout comme vous. J'ai d'ailleurs commencé à écrire un film, Heuheuh je ne sais pas pourquoi je vous dis tout ça, car je ne vous connait pas. Il se pourrai que vous soyez une psychopathe 🙂 (Je vous titille). Je découvre à peine votre Blog que d'ailleurs je trouve très intéressant.. Si vous avez quelque conseil à me donner, concernant le film que j'écris ça me fera énormément plaisir.
    Au plaisir Sonia Guiza!

    Woboulou 😉

  2. Sonia GUIZA 26 août, 2014 at 12:30 Répondre

    merci……….vraiment ça me fera plaisir de vous donner mon avis……..je pense que le cinéma ivoirien va bouger…mais elle a juste besoin d'un coup de pied dans son derrière.lol tant qu'il y aura des passionnes comme nous le cinéma ivoirien ne mourra pas.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *