A la UneActuFilmsL'Afrique fait son cinémaMade in Côte d'Ivoire

FESPACO 2017 : invitée d’honneur avec 2 films en compétition la Côte d’Ivoire en route pour Ouaga

 

Le jeudi 05 janvier 2017, s’est tenue dans la salle Kodjo EBOUCLE du palais de la Culture de Treichville à Abidjan (Côte d’Ivoire),  la cérémonie de lancement de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) 2017. La Côte d’Ivoire, l’invité d’honneur de cette édition  sera représentée par deux longs-métrages.

 

L’interprète et Innocent malgré tout sélectionnés pour le festival

 

 

L’équipe du film l’interprète: Stéphane Zabavy (acteur principal)- Olivier Koné (Réalisateur)- Kadhy Touré (Actrice et Productrice)

 

L’interprète d’Olivier Koné et Innocent malgré tout de Kouamé Jean De Dieu Konan/ Kouamé Mathurin Samuel Codjovi sont les deux films ivoiriens en liste dans la catégorie long-métrage. En plus de la Côte d’Ivoire, ce sont 13 autres pays qui sont en compétition dans la même catégorie. Finalement ce sont au total de 20 films qui s’affrontent dans cette catégorie.
Le Burkina a le plus grand nombre de films en compétition. Avec trois films tournés par les réalisateurs Appoline Traoré, Adama Roamba et Tahirou Ouédraogo. La Côte d’Ivoire, le Maroc et l’Algérie suivent respectivement avec deux films chacun. Les autres pays en liste participent avec un film chacun (Cameroun, du Niger, du Ghana, du Mali, de la Guadeloupe, de la Tunisie, de l’Ethiopie, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie).
Les autres films en compétition dans la catégorie long-métrage

 


En plus d’innocent malgré tout et l’interprète de la Côte d’Ivoire, ce sont les films : A mile in my shoes de Saïd KHALLAF (Maroc) , Aisha de Chande OMAR (Tanzanie) , A la recherche du pouvoir perdu de Mohammed Ahed BENSOUDA (Maroc), Félicité de Alain Formose GOMIS (Sénégal), Fre de Kinfe BANBU (Ethiopie), Frontières de Appolline Woye TRAORE (Burkina Faso), L’orage africain – un continent sous influence de Sylvestre AMOUSSOU (Bénin), La forêt du Niolo de Adama ROAMBA (Burkina Faso), Le gang des Antillais de Jean Claude BARNY (Guadeloupe), Le puits de Lotfi BOUCHOUCHI (Algérie), Les Tourments de Sidali FETTAR (Algérie), Life point de Brice ACHILLE (Cameroun), Lilia, une fille tunisienne de Mohamed ZRAN (Tunisie), Praising the Lord plus one de Kwaw Paintsil ANSAH (Ghana), The lucky specials de Rea RANGAKA (Afrique du Sud), Thom de Tahirou Tasséré OUEDRAOGO (Burkina Faso), Wulu de Daouda COULIBALY (Mali) et Zin’naariya ! de Rahmatou KEÏTA (Niger) qui sont en liste pour le prix du meilleur long-métrage.
Cette cérémonie de lancement a été co-présidée par le Ministre Burkinabé de la Culture, des Arts et du Tourisme  et le Ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, et cela, en présence des directeurs des chaînes de télévisions de la RTI et de la chaîne A+ avec des personnalités de la culture et du cinéma.
Pour cette édition du festival ce sont  150 films en compétions et plus 100. 000 spectateurs attendus en salles(9 salles de projections). En ligne de mire pour chacun des compétiteurs l’Étalon de Yennenga, grand prix du festival.

 

Pour découvrir qui sera l’ Etalon du Yennnga 2017,  rendez-vous est pris pour la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou qui se tiendra du 25 février au 04 mars 2017 sous le thème « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel » à Ouagadougou.

 

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *