A la UneActuFilmsMade in Côte d'Ivoire

Ivoire Ciné Tour : pour un cinéma ivoirien accessible à tous

À l’orée des fêtes de fin d’année, Ivoire Ciné Tour se déguise en père Noël pour la grande joie des cinéphiles abidjanais.

Cocody, Abobo, Yopougon, Macory, Koumassi,Treichville et Port Bouet. Ces communes du District autonome d’Abidjan accueilleront la caravane Ivoire Ciné Tour. Pour des projections de films 100% locaux. Le clap de départ a été donné le jeudi 10 novembre 2016, au cinéma Majestic du Sofitel l’Hôtel Ivoire, à Cocody.

Ivoire Ciné Tour 2016-2017 consiste en la projection des films ivoiriens à succès. Ainsi, Et Si Dieu N’Existait Pas 2 d’Alain Guikou, L’Interprète d’Olivier Koné et Sans Regret de Jacques Trabi sont les productions choisies pour cette tournée.

Guy Kalou, acteur-producteur, et manager général du concept Ivoire Ciné Tour 2016-2017, a lui-même annoncé les dates de la première étape. Elle se déroulera du 1er décembre 2016 au 8 janvier 2017.

Les spectateurs devront débourser la somme de 1000 FCFA pour voir ou revoir l’un des films avec leurs acteurs préférés.

 

Toutes les générations du cinéma ivoirien réunies autour du concept

 

La conférence de lancement d’Ivoire Ciné Tour a noté la présence de l’un des précurseurs du cinéma ivoirien, à savoir Bienvenue Neba. D’autres grands noms, tels que Lance Touré, Gohou Michel, Norbert Etranny, Akissi Delta, Thérèse Taba, Adrienne Koutouan et Eugénie Ouattara alias Djuédjuéssi sont également venus apporter leur soutien à Guy Kalou, et au-delà, à la promotion du cinéma made in Côte d’Ivoire.
Le représentant du Ministère de la culture et de la Francophonie a réitéré le soutien de l’institution qui se dit prête à accompagner Ivoire Ciné Tour pour la renaissance du cinéma ivoirien.

 

Une photo de famille avec l’ancienne et la nouvelle génération d’acteurs ivoiriens a clos la cérémonie. Ivoire Ciné Tour, rappelons-le, est une initiative de Jardin d’Afrique Production soutenue par le ministère de la culture et de la francophonie.

 Operi OSSECHE

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *