A la UneCinéma d'ailleursCritiqueFilms

LES 10 MEILLEURES SÉRIES DES 10 DERNIÈRES ANNÉES

La fiction télévisuelle vit, sans aucun doute, des années dorées. Tant pour le nombre de productions que pour son impact sur le public qui, loin d’être saturé, investit de plus en plus de temps et d’argent dans la consommation des séries. HBO, AMC, Showtime ou Netflix ont élevé le niveau avec des productions de plus en plus intéressantes et variées. J’ai donc décidé de faire une liste personnelle, selon mon opinion arrogante, des séries qui vaillent la peine d’être vues. Cependant, j’ai choisi de ne pas inclure de séries animées (perso je suis un fan de South Park et de mangas).

 

10-LOST

De 2004 à 2010, avec 121 épisodes, cette série américaine de ABC a réussi à captiver absolument tout le monde. Je me souviens qu’au lycée l’un des sujets de conversation favoris était d’imaginer la façon dont la série prendrait fin, que deviendraient les différents protagonistes.

Le vol 815 d’Oceanic Airlines s’est écrasé sur une île apparemment déserte. Le groupe de survivants va découvrir que l’île renferme ses propres mystères, en devenant un personnage de plus de la série. Le naufrage devient un événement qui marque leur vie et les conduit à créer des liens entre eux si forts qu’ils les conduiront à se chercher et à se redécouvrir, même au-delà de la mort.

  • Points positifs 

La série dégage une leçon quasi philosophique: l’important ce sont les gens. Une autre particularité de Lost est la manière dont certains thèmes tels que le sacrifice pour les autres, l’amour, l’amitié, la loyauté, l’union, la collaboration, l’effort, la mort, la lutte entre le bien et le mal sont abordés. En plus d’un super épisode pilote, on constate que chaque personnage est à la recherche d’une rédemption personnelle. Les autres. La fumée noire. Qui est réellement Jacob ?. 4, 8, 15, 16, 23, 42. L’initiative Dharma. Un tas d’ingrédients qui laissait le suspens toujours intact.

  • Points Négatifs

La fin décevante où plusieurs « mystères » n’ont pas été éludés. Il y avait plusieurs chapitres de remplissage où l’intrigue n’avançait pas.

 

9- DEXTER

En position 9 j’ai choisi de mettre Dex. J’aurais pu mettre une autre mais puisqu’il fallait choisir …

8 saisons de 2006 à 2013 avec 96 épisodes. Dexter est un spécialiste en analyse médico-légale des éclaboussures de sang au département de police de Miami. Il est aussi un petit ami fidèle, un beau-père amusant, un frère confident et pour certains un monstre de sang. Mais de plus, Dexter est un sociopathe qui, à la fin de son quart de travail au poste de police, cherche des criminels douteux pour assouvir sa morale particulière et les tuer: Dexter est un tueur en série. Le seul qui le connaissait depuis son enfance était son père adoptif, Harry Morgan, qui lui a donné l’éthique et le modus operandi avec lequel il a perpétré ses crimes (ou sa justice particulière). Réalisant que l’instinct meurtrier de son fils était impossible à éviter, il décida de l’éduquer pour profiter de sa soif particulière de sang et lui fournir un code d’action appelé “code d’Harry”, visant à poursuivre et éliminer les meurtriers qui avaient réussi à échapper à l’action de la justice.

  • Points positifs

L’originalité du personnage de Dexter et sa singulière psychologie, avec la voix en “off” où l’on entend ses pensées. L’acteur est immense dans son rôle. Les crédits initiaux et les personnages secondaires: Debra, Batista, María, Rita …

  • Points négatifs 

La décadence dans l’intrigue à partir de la sixième saison. La huitième et dernière saison est passée inaperçue. La fin de la série aurait dû être plus épique mais elle a été l’une des plus mauvaises.

 

8-SHERLOCK

Non sans détracteurs pour son adaptation controversée du détective de Conan Doyle, la version moderne de Steven Moffat (Doctor Who) est l’une des grandes séries britanniques depuis plusieurs années. Avec un format sans doute très étrange de 3 épisodes par saison et qui dure chacun une heure et demi en moyenne, la série est émise pour la première fois en 2010 par la BBC.

Situé dans l’actuel Londres, la série suit les traces de l’excentrique détective Sherlock Holmes avec son partenaire John Watson, dans sa quête pour résoudre les crimes brutaux qui se développent. Ses compétences insurmontables de déduction et sa distanciation émotionnelle arrogante font de lui le parfait détective, mais il découvrira bientôt qu’il y a quelqu’un d’autre qui suit ses traces: James Moriarty.

  • Points positifs

C’est une adaptation fidèle du personnage de Sherlock, excellemment dirigé et pensé. Chaque chapitre est comme un film impressionnant.

  • Points négatifs 

Le fait d’attendre deux ans pour voir trois épisodes par saison même si chaque épisode dure 90 minutes. Parfois l’attente devient insupportable, c’est compréhensible par la qualité impressionnante des épisodes mais deux ans c’est vachement long!

 

7-HOUSE OF CARDS

Ok, disons que vous n’avez jamais vu «House of Cards» et que vous voulez savoir un peu de quoi il s’agit. C’est une série politique, mais ne vous attendez pas à une version aussi optimiste qu’ils l’ont décrite dans « THE WEST WING ».

Dans House of Cards, Washington est presqu’un égout et les politiciens qui y vivent sont les rats qui se battent pour obtenir un morceau de fromage. L’intrigue se concentre sur le congressiste Frank Underwood (superbe et charismatique Kevin Spacey) et ses stratagèmes tordus pour prospérer politiquement après une déception qui a lieu dans le premier chapitre et qui l’incite à des limites qui dépassent toute considération éthique. A côté de lui, son épouse Claire (magnifiquement interprétée par Robin Wright), froide et ambitieuse, qui est également déterminée à ce que les aspirations des deux aboutissent et ce par tous les moyens possibles. Tout homme rêve d’avoir une épouse comme Claire. C’est une série sombre, où le grand protagoniste est le pouvoir. Idéologie vous dites ? Conviction ? Qu’est-ce que c’est? Corruption, intérêts personnels et passion. Des amis qui sont pires que des ennemis. Outre la dernière polémique autour de Kevin Spacey, House of Cards est la série à voir si l’on veut comprendre la cruauté de la politique. “Il n’y a qu’une règle, chasser ou être chassé” nous avait averti Frank Underwood (Kevin Spacey).

  • Points positifs

L’originalité du dialogue entre Franck et le téléspectateur derrière son écran. Claire Underwood, quelle femme !

  • Points négatifs

HoC a perdu de l’intensité au fil des saisons en plus de la polémique qui a mis Franck hors-jeu, la série ne sera plus jamais pareille.

 

6 – 24 HEURES CHRONO

Si à ce stade vous ne savez pas qui est Jack, je ne peux rien faire pour vous, ni moi ni personne d’autre d’ailleurs.

24 h chrono est une série d’action passionnante et en temps réel sur l’agent de la cellule anti-terroriste américaine Jack Bauer. Il essaie de sauver son pays des ennemis étrangers et domestiques au cours de 24 heures éreintantes (chaque heure correspond à un épisode). La série a superbement exécutée le concept des complots terroristes menaçant la sécurité des USA et donc du monde en mêlant intrigues folles et scénarios tendus. Un concept largement repris après par d’autres séries télévisuelles telle que HOMELAND, STRIKE BACK, THE BLACKLIST etc. En ce sens, 24 h chrono a été précurseur.

Et puis, parce qu’on a grandi avec Jack, parce qu’on s’est tous imaginés être Jack et sauver le monde entier et tout cela en 24 heures seulement. Cette série a été l’une des premières que j’ai réellement suivies avec enthousiasme même si la saison 9 ne m’a pas plu.

  • Points positifs 

L’immortalité de Jack, torturé pendant des années en Chine, Jack revient toujours.

  • Points négatifs 

Ils n’auraient jamais dû faire la saison 9. Finir une série si légendaire avec ça fausse la note globale.

 

5: THE BIG BANG THEORY

The Big Bang Theory est l’une des sitcoms tendances de ces dernières années. Diffusée pour la première fois en 2007, la série commence avec l’arrivée de Penny, une actrice en herbe, dans l’appartement voisin partagé par Sheldon et Leonard, deux physiciens qui travaillent au California Institute of Technology. Ces deux derniers sont une paire d’intellectuels brillants dans leur travail et qui sont à leur tour des amis de Howard et Raj, de vrais geeks loin des problèmes et des préoccupations des gens ordinaires. La série raconte la difficulté qu’ont les personnages masculins à interagir avec des personnes en dehors de leur environnement, ce qui conduit à des situations comiques.

J’aurais pu mettre « THE OFFICE » ou « HOW I MET YOUR MOTHER » ou encore la bonne vieille et mythique « FRIENDS » mais celle-ci a quelque chose que les trois précédentes n’ont pas, à savoir les nombreuses références à la culture geek, aux comics, séries, films, et jeux vidéo. En plus d’être dynamique et décalée, The big bang theory fait plusieurs fois références aux principes et aux théories physiques authentiques, bien qu’elles soient simplifiées au maximum pour être comprises par le public. En gros on apprend ou réapprend.

  • Points positifs 

Le jeu d’acteur irréprochable, décalé et atypique des uns et des autres. Sheldon Lee Cooper. L’originalité des dialogues et encore les références aux comics, en tant que fan je me régale !

  • Points négatifs 

Le niveau a baissé après les deux, trois premières saisons dans le déroulement des histoires racontées.

 

4: THE WIRE

 

The Wire, également connu sous le nom de « Sur écoute » a présenté 5 saisons et 60 épisodes entre 2002 et 2008. Même si la serie est terminée depuis maintenant 10 ans, je ne pouvais faire ce top 10 sans y revenir.

J’avoue que j’étais un de ceux qui ont longtemps négligé The Wire parce qu’on croyait que «c’est une série de policiers, comme la C.S.I., Esprits Criminels ou Law and Order et ces choses communes et insipides» mais The Wire n’est pas une énième série de flics. Ce n’est pas une autre série de détectives avec un cas différent par épisode … Ce que j’aime le plus chez The Wire, et c’est cruel, c’est la sensation du réel. Chacun de ses personnages est interprété d’une manière si brillante, avec un sentiment et une agonie qu’on a l’impression de suivre une histoire réelle. C’est avec le cœur serré que je ne la mets pas plus haut dans mon classement …

La série essaie de retranscrire une vision réaliste de la vie à Baltimore (une ville indépendante située aux États-Unis), en se concentrant particulièrement sur le trafic de drogue. Beaucoup de ses personnages sont basés sur de vraies personnes de Baltimore et plusieurs acteurs secondaires sont des amateurs qui jouent leurs propres personnages. La série se caractérise par des histoires et des événements entre diverses institutions gouvernementales, publiques, policières et surtout des secteurs marginaux de la ville qui participent à plusieurs chapitres. Toutes les saisons sont axées sur un aspect différent de la ville de Baltimore, mais elles ont toujours le trafic de drogue en commun.

  • Points positifs

Il a une infinité de personnages extraordinaires (McNulty et Bunk, Omar Little, “Bubbles”, Avon Barksdale, “Stringer” Bell, Marlo, Frank Sobotka, “Tommy” Carcetti, “Clay” Davis). C’est cru et naturel, c’est une merveille. Et shiiiiiiiiiiiiiit ! courrez la voir ! les connaisseurs comprendront

  • Points négatifs 

Rien qui ne me vienne à l’esprit, j’ai été fasciné par cette série.

 

3: THE SOPRANOS

Bien que la série se soit terminée il y a 11 ans maintenant, il était impensable de faire une liste de séries à voir sans parler de celle qui est encore considérée par beaucoup comme la meilleure de tous les temps. Elle a largement sa place dans ce TOP 10.

Publiée en 1999 par HBO, qui l’a diffusée sans interruption jusqu’à sa conclusion, en 2007, la série se compose de 6 saisons totalisant 86 magnifiques œuvres d’art (épisodes).

Tout comme The Godfather (Le Parrain) n’est pas seulement un film de mafieux, mais surtout un chef-d’œuvre du septième art, The Sopranos n’est pas seulement une série sur la mafia, mais aussi un chef-d’œuvre du petit écran. Seule l’existence d’un personnage aussi fascinant et accablant que Tony Soprano, tyran et sensible, puissant et fragile, plein de contradictions dans son statut mythique de patron mafieux, justifie que cette série figure parmi les meilleures de l’histoire de la télévision.

L’intrigue de la série tourne autour du gangster de New Jersey, Tony Soprano (James Gandolfini, RIP) et les difficultés auxquelles il est confronté chez lui à la maison et dans l’organisation criminelle qu’il dirige. Au même moment, la série se concentre également sur l’histoire des personnages proches de Tony, en particulier sa femme Carmela (Edie Falco), son neveu et protégé Christopher Moltisanti (Michael Imperioli).

  • Points positifs 

Tout est presque positif. Le meilleur pilote et l’une des meilleures fins de série. Tony Soprano est un personnage avec plusieurs facettes. On a parfois l’impression d’observer un sociopathe sans cœur, et après on constate qu’il peut faire preuve d’empathie avec les animaux, entre autres. Sa famille est très importante, mais parfois il semble les détester. C’est parfait en ce qui concerne l’histoire et les interprétations. Indubitablement l’une des meilleures séries de l’histoire pour moi comme pour beaucoup, c’est The Sopranos.

  • Point négatifs 

Tony a tellement tout fait qu’on ne reverra probablement plus un personnage aussi complet sur le petit écran mais bon ça ne compte pas.

 

2 : GAME OF THRONES

Et oui, aucun scoop, tout le monde s’y attendait. Basé sur les livres médiévaux de George R. R. Martin, il a été porté au petit écran par la HBO en 2011, dépassant les records d’audience. 7 saisons de 10 épisodes chacun, et une huitième et dernière saison prévue pour 2019, GoT a réussi à être l’une des plus grandes séries de tous les temps.

La plupart de l’histoire se déroule dans Westeros, un continent fictif où les saisons peuvent durer des années, et se concentre sur les luttes dynastiques violentes qui surgissent entre plusieurs familles nobles pour le contrôle du Trône de Fer.
Les royaumes de Westeros luttent pour atteindre le trône de fer dans une atmosphère de trahisons et de conspirations. En toile de fond il y a la lutte entre les Starks (du Royaume du Nord) et les Lannister (qui possèdent le maximum de pouvoir après la mort de l’usurpateur du trône). D’un autre côté, le Mur qui tente de contenir la menace des marcheurs blancs, le long hiver qui approche, et le prochain retour de la princesse exilée Danerys Targaryen (en fuite après l’usurpation du trône) avec son armée, ses dragons et sa détermination à récupérer son trône.

  • Points positifs 

La fidelité de la série par rapport aux livres (du moins jusqu’à la quatrième saison, qui reprend « Game of thrones », « A Clash of Kings » et « A Storm of Swords »). En plus de cela, chaque chapitre est un vrai film avec un gros budget, qui a presque tout: action, drame, érotisme. La définition des personnages avec leurs caractères bien développés et nuancés, tant avec les personnages principaux qu’avec les secondaires. Ce qui fait que souvent on peut changer d’avis à leur sujet. Par exemple, Tyrion qui est un Lannister devient un des personnages favoris de la série, et même son frère Jaime. Autre aspect intéressant de GoT est qu’il n’y a pas de protagoniste clair, même si l’action tourne autour de: Tyrion, Jon Snow, Daenerys, Cersei, Sansa, Arya et Bran.

  • Points négatifs

Ne vous attachez à personne, à tout moment, il ou elle peut mourir d’une manière horrible et impie.

 

1 : BREAKING BAD

Voilà. Probablement la meilleure série de ces 10 dernières années. De la bande sonore à la symbologie en passant par les dialogues et références. Tout y est. J’ai eu du mal à donner un rang aux autres séries, devant éliminer certaines mais mon numéro 1 était très clair. Breaking Bad marque un avant et un après dans les séries télévisuelles où les comparaisons seront désormais inévitables. La série apparait donc comme le baromètre.

Breaking Bad est une série spectaculaire de AMC, créée par le biais de Vince Gilligan. La première diffusion fut le 20 janvier 2008 et la série a pris fin en 2013 (avec le temps, on a l’impression qu’elle s’est terminée hier!) Elle laisse derrière elle 62 épisodes impressionnants.

La série raconte l’histoire de Walter White (Bryan Cranston), un professeur de chimie avec des problèmes économiques qui est diagnostiqué d’un cancer du poumon inopérable. Pour payer son traitement et assurer l’avenir financier de sa famille, il commence à cuisiner et à vendre de la méthamphétamine, avec Jesse Pinkman (Aaron Paul), un ancien élève du professeur.

La définir d’une manière aussi superficielle, c’est diminuer cette merveille dont les nuances l’élèvent à la catégorie de chef-d’œuvre. Je pourrais écrire un livre sur cette série mais limitons-nous à ces quelques phrases. Si vous ne l’avez pas vue faites trois jours de jeûne pour demander pardon et filez voir la série que même Stephen King a qualifié de « The Best », c’est vous dire qu’elle est mortelle.

Le truc avec Breaking Bad, c’est que la série n’est pas statique. C’est une évolution absolue, de Walter White à Heisenberg, un changement sur tous les aspects. C’est l’union de plusieurs histoires autour d’une seule qui après cinq saisons arrive à une seule fin, un tout, il n’y a pas de démi-fin, il n’y a pas non plus “et qu’est-il arrivé à …?” ou quelque chose comme ça. Il n’y a pas eu la saison de trop comme c’est le cas avec plusieurs séries aujourd’hui, les créateurs ont su quand y mettre fin et cela de la plus belle manière. Breaking Bad dans son dernier épisode a atteint son apogée, sa « Grande Finale », et on ne pouvait que s’arrêter et applaudir.

  • Points positifs 

TOUT

  • Points négatifs 

Error404. Chef d’œuvre. Saint Graal. Orgasmique. Bref, ne cherchez pas parce qu’il n’y en a pas.

 

Voilà ! C’est mon classement des 10 meilleures séries de ces 10 dernières années. Je n’oublie pas The shield, Dr House, Six fit under, Stranger things, The walking dead, Peaky blinders, Castle, Prison break, True detective, The mentalist, Friends, etc… À vos claviers pour partager votre avis mais surtout, surtout, n’osez pas me parler de rajouter Superman et sa Smallville, Scandal et compagnie à ma liste. drop the mic.

B.D

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *