Actu

Les 3ème trophées du cinéma francophone chavirent dans la perle des lagunes

Gros flop, pour le lancement de la 3éme édition des  trophées  francophones du cinéma à Abidjan.
Il est 17 h 40, je quitte le bureau. J’attends le bateau-bus pour me rendre au palais de la culture. J’imagine déjà la foule dans le hall. J’embarque à bord de l’engin à 18h. Pour la première fois j’avais l’impression de faire du surplace avec le bateau. J’arrive enfin à Treichville. Un petit détour rapide et j’arrive au palais de la culture à 18h48.

Je me dis intérieurement:« ma chérie c’est sûr que tu as raté le premier court métrage (cinq boites de lait) et tu n’auras pas de place ».
Le hall est vide à la place d’hôtesses (de jolies filles perchées sur des talons) on a des gros bras en T-shirt “sécurité ” disposée partout.
« ekiééé, ça ce n’est vraiment pas la Côte d’Ivoire qui organise », me dis-je en souriant. Un des “garde ” me tient la porte  je découvre au passage pour la première fois la salle de cinéma du palais de la culture.

La salle pas très grande, est vide. Réflexe d’affairer ou de journaliste je compte le nombre de personnes dans la salle «  13 personnes ».  Eh oui juste 13 personnes pour une cérémonie d’ouverture, je m’assoie pour suivre le second court métrage TWAGA du burkinabé Cédric ido.

10 min plutard c’est au tour du film  libanais « et avec votre esprit ». Ce court métrage en arabe était tellement prenant que j’ai oublié la salle vide. « hummmm un prête assassin, le film est top ».
Je quitte la salle 15 minutes plutard à 19 h 45 quand sur l’écran s’affiche « RUN ». Je l’ai déjà vu et Je n’aie pas aimé  pas la peine de le revoir. Au moment de mon départ juste 3 personnes avaient rejoint la salle et deux quittaient la salle comme  moi.

Je me souviens encore de la conférence de presse, le samedi 19 septembre 2015 quand la côte d’ivoire a été annoncé comme pays hôte.  L’évent a été annoncé en grande pompe par le comité d’organisation.  Ils ont jusqu’au 5 décembre 2015 pour rattraper la communication parce que là ce n’est vraiment pas le top.

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *