NATIONAL SECURITY
Producteur: RTI Distribution
Date de diffusion: Dimanche
Heure de diffusion: 20h50

Il y a un mois débarque sur nos antennes National Security ou si vous préférez NS. NS est la production annoncée comme le Jack Bauer à l’africaine.


Premier dimanche, première diffusion. Son horrible. La musique prenait le dessus sur les dialogues. La musique de soutien pour créer un suspens qui n’existait pas était juste énervante.

Deuxième dimanche. On a, cette fois-ci, eu droit à un doublage. Je suis sûre que le son a été mal pris pendant le tournage. Conclusion : ils doublent le son en studio. Malheureusement pour eux, la salle n’était pas très isolée. 

J’ai raté la diffusion du dimanche dernier (3 juillet). Mais, j’étais au rendez-vous hier. Je crois que j’aurai dû m’abstenir. J’ai eu l’impression d’assister à une parodie de film policier à l’américaine.
Bref, passons aux cinq ups and downs de NS

LES UPS

5 – L’idée 

C’est bien d’avoir essayé ; d’avoir voulu sortir du commun (ivoirien) et proposer autre chose. Et vu la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire, c’est bien d’avoir pensé à un scénario pareil.

4 – La chance aux jeunes

Les acteurs de NS sont, en majorité, des novices. J’ai toujours été pour l’idée de donner la chance aux jeunes de faire leurs preuves. Alors, c’est clair que je suis ravie quand je vois les nouveaux visages de NS.

3 – Le clin d’œil à l’africaine

Dans l’épisode d’hier, le chef des microbes, interprété par Albert Hubert Fouati était protégé par des gris-gris qui empêchaient les balles de la police de l’atteindre. 
J’avoue que j’ai trouvé cela assez drôle, mais c’est exactement comme ça que nos chasseurs se protègent, et d’après un papi de mon village, c’était également le cas des guerriers de son époque.

2 – Les femmes dans l’équipe 

Le big boss de la NS est une femme. En tant que féministe, j’adore.
J’aime également l’idée qu’il y ait quatre femmes dans l’équipe.
 Même si la parité n’est pas respectée, un effort considérable a été fait. Je trouve que ça attenue un temps soit peu le trop plein de testostérone dans l’équipe.

1 – Le maquillage

Le maquillage est top. J’adore, j’adore. C’est juste ce qu’il faut de sang (pour les blessures), de maquillage (pour les acteurs)… Bref, bravo Kouamé Ehoussou Toussaint.

LES DOWNS

5 – Le son, les bruitages et la musique

Je sais que je ne devrais pas en parler, vu que le son de mes vidéos n’est pas top. Mais, bon…
La musique est plus forte que les voix dans les premiers épisodes. Ça a été réglé. Dieu merci.
Les enregistrements studios des voix. Et les bruits de coups de feu… Ekiééé ! On dirait de la musique… C’est quoi les bailles ?

4 – Mamita, la baronne

Personnellement, je pense humblement qu’on devrait faire un remaniement ministériel dans NS. La ministre d’Etat doit être remplacée. Je m’attendais à voir un (vrai) ministre d’Etat, mais j’ai juste revu Mamita du vieux Kouassi kan.

Le peuple ivoirien réclame la démission de cette ministre. lol
Pour être plus sérieuse, c’est top qu’elle n’apparaisse pratiquement pas et on devrait s’arranger pour qu’elle ne le fasse plus.

3 – Parodie

Je ne sais pas comment seront les prochains épisodes, mais je me suis grave ennuyée devant les épisodes d’hier. Je suis pourtant une grande fana des armes à feu et du trash et sanglant dans les films. Mais là, j’avais l’impression de voir une parodie.

Les acteurs veulent tellement bien faire qu’ils en font trop. Hier, ça a été une torture pour moi de voir NS.

2 – La diction des acteurs

Oh My God !!! Ah, non non non ! Stop ! Je n’ai rien de positif à dire à ce niveau. À part bravo Charlotte Gaye et Sébastien Koné.

1 – La technique 

On nous fait de très gros plans comme on veut. OK!
Les champs contre champs, je n’en ai pas vu beaucoup de bon. 
Et le top du top, c’est la règle des tiers qu’on ne respecte pas.

Bon, pour la règle des tiers, je comprends. Elle est un peu compliquée et très technique (je ferai une vidéo à ce propos). Mais bon, c’est un projet qui a été pensé et repensé. Je suppose donc que les recherches qui vont avec ont été faites.

De plus, je pense que le montage aurait pu être plus dynamique. Trop plat, à mon goût, pour un film censé être « d’action ».

LE BONUS

Le lendemain de la diffusion des 2 premiers épisodes, j’ai demandé à un ami ceinture noire de karaté de regarder le combat et me dire ce qu’il en pense (je ne connais rien en karaté oh). Il m’a rappelé et m’a dit : « Les deux épisodes sont finis. Dis-moi, à quel moment les combats se feront ? »

J’ai compris qu’il n’y a pas eu de combat, ni de préparation pour cette scène. La chorégraphie a été mal faite. Une doublure aurait fait l’affaire.

MES COUPS DE COEUR

Charlotte Gaye et Gui Oliv Bail sont mes deux coups de cœur. Non, Je n’ai pas besoin de voir le programme jusqu’à la fin pour savoir que chef Bailly et Black sont mes préférés. J’ai eu le coup de foudre dès que je les ai vus jouer. Ils sortent du lot sans trop en faire. Chacun dans son style rend bien son personnage.

Malgré tous les Downs, j’ai foi en la jeune équipe derrière le projet. Il faut pleins d’échecs pour arriver à la perfection… Enfin, pour s’en approcher. 

Si j’ai une chose à dire, c’est félicitation Andy Melo ! Bravo Hollywood Académie pour avoir essayé.

Sachez néanmoins que vous n’avez plus droit à l’erreur pour votre prochaine production.

Commentaires
Share:

6 comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *