Actu

TROPHEES FRANCOPHONES DU CINEMA: Henry Duparc plus présent que jamais

Samedi 5 décembre 2015, lors de la cérémonie de récompense des trophées francophones du cinéma s’est vu honorer feu le réalisateur Franco-Ivoirien Henry Duparc.

Caramel, Sixième doigt, Bal poussière, rue Princesse, … ont défilé sur les écrans de la 1500 places du palais de la culture.  A chaque extrait des rires, des commentaires, des récitations (pour ceux qui souviennent encore des dialogues des films) et à la fin des applaudissements pour célébrer le grand réalisateur qui se cache derrière chacun des films. Le réalisateur HENRY DUPARC !

 « Il n’a jamais été récompense de son vivant (…) on tient à le faire ce soir même s’il n’est plus là », ce sont les propos tenu pas Eric N’doua maître de  cérémonie des trophées du cinéma francophone  avant d’appeler  sur scène Henriette Duparc, la veuve du réalisateur et Timité Bassorie un des grands noms de la réalisation en Côte d’Ivoire. 
Emue, Madame Duparc a remercié les organisateurs pour ce geste et s’est sentir d’autant plus honorer que  cette reconnaissance vient à quelques  mois des 10 ans de commémoration de la mort de feu son époux. 

« En Avril 2016, nous célébrerons les 10 ans de la mort de Duparc. Nous célébrerons ses films et le cinéma ivoirien. Je compte sur vous pour cette commémoration », c’est en ces termes que s’est exprimée Madame Duparc.

Henry Duparc bien que disparu depuis bientôt une décennie reste  pour moi «  Le meilleur et le plus grand  réalisateur » de Côte d’Ivoire, ses films sont des classiques du cinéma ivoirien et reste intemporels. 

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *