Actu

TROPHEES FRANCOPHONES DU CINEMA : l’Afrique maitre du cinéma francophone

5, c’est le nombre de prix  remporté par l’Afrique francophone sur les neuf trophées francophones en course. Le prix de la meilleure réalisation, le prix d’interprétation masculine, le prix d’interprétation féminine et celui du meilleur court et long métrage de fiction sont tous revenus aux africains, lors de la cérémonie des trophées francophones du cinéma qui a eu lieu  le samedi 5 décembre 2015 à Abidjan.

Dès l’entame de la cérémonie l’ivoirienne Siam Marley  ouvre les hostilités en raflant le prix du meilleur court-métrage avec son film Cinq boites de lait. Ensuite vient le prix de la réalisation remportée par l’algérienne Ben Ania. Ania insiste lorsqu’elle reçoit son prix des mains de Berni Goldblat, qu’elle dédie son prix  « Aux femmes algériennes qui se battent… et à  la jeunesse algérienne ».

A la surprise générale et pour la grande joie du public (Majoritairement ivoirien), le prix de l’interprétation masculine est revenu à l’ivoirien Abdoul Karim pour son rôle dans le film RUN du réalisateur Philippe Lacote. Quant au prix de l’interprétation féminine, il est renté avec la sénégalaise Maïmouna N’diaye pour  son personnage d’avocate  magnifiquement  incarné dans L’OEIL DU CYCLONE. Et enfin Timbouctour d’Abderaman Sissako a remporté sans surprise, le prix du meilleur long métrage de film fiction.

Bien que n’ayant pu avoir le prix des meilleurs scénarios, du meilleur documentaire, du second rôle masculin et féminin, l’Afrique a imposé son cinéma aux pays francophones en remportant 5  prix sur neuf  pour  cette édition des trophées francophones du cinéma de retour en terre africaine.

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *