A la UneActuBon à SavoirCoulisses

« LE DIRECTEUR PHOTO EST LE MAGICIEN DE L’IMAGE »

Le mercredi 8 avril 2020, je recevais Abdul Aziz Diallo dans un direct live sur Instagram afin d’aborder la thématique des « impacts du travail du directeur de la photographie sur l’esthétique d’un film et/ou série ».

Abdul Aziz Diallo est un directeur de la photographie et il a notamment travaillé sur des projets tels que les séries « Invisibles » et « Cacao », les émissions « Bonne santé » et « Maternelle ».

Pour Aziz, le directeur de la photographie est tout simplement : « le magicien de l’image ». Son rôle est de traduire le scénario en images en veillant à ce que le résultat soit parfait et traduise au mieux les attentes du réalisateur.

Selon Aziz : « un bon directeur photo doit autant savoir manier l’éclairage que la camera car pour lui ce sont ces deux outils qui font l’image ».

Pour lui, en Côte d’Ivoire la direction photo sur certains projets laissait à désirer. Il a imputé cela au manque de formation, de rigueur et de professionnalisme de certains des professionnels de ce secteur.

Aziz a travaillé en Europe et en Afrique, il a alors pu jauger de la base salariale d’une part et autre des deux continents.
Alors son point de vue sur le fait qu’il n’y ait pas de base salariale pour les directeurs photos ivoiriens c’est qu’en Côte d’Ivoire contrairement au Burkina, il n’y a pas d’association de techniciens qui ensemble fixerait un minimum syndical salarial par métier.

Bien qu’Abdul, pense que c’est important d’être rémunéré à la hauteur de son travail, il n’exclut pas l’hypothèse que s’il est séduit par un scénario d’aller sur le projet même si le salaire proposé n’est pas énorme.

Bref, en clair pour Abdul Aziz Diallo, la direction photo est tout sauf le poste à supprimer dans une production car celui-ci est indispensable à la réalisation d’image de qualité.

Commentaires
Share:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *